SHEILA COREN-TISSOT
SHEILA COREN-TISSOT

Expériences:

Sheila, née à NewYork, a appris le métier auprès du professeur de Marlon Brando : Stella Adler ainsi qu'avec d'autres coachs Américain de renom. Elle a tourné dans plusieurs films et joué dans de nombreuses pièces de théâtre aux états unis avant de venir en France ou elle va tourner également dans plusieurs longs métrages et téléfilms. Sheila a enseigné dans plusieurs écoles parisiennes avant de travailler pour l'entrée des artistes.

Rôle dans l'école:

Elle est l'une des intervenantes du groupe de professionnalisation 2 et 3.

 « Comment apprivoiser le silence : un ennemi redoutable qui nous menace souvent sur scène et qui fait que nous nous accrochons aux mots pour nous sentir bien  ?

C’est en s’engageant dans des choix forts et personnels qu’on arrive à bien vivre le silence sur scène. Il faut avant tout regarder (vraiment !), écouter (vraiment !) et réfléchir sur scène pour apprivoiser le silence. Pour avoir le temps de comprendre ce qui se passe autour de nous, chez notre partenaire et au fond de nous-même. Pour vivre le moment pleinement. Dans un tel état d’éveil, les mots peuvent nous échapper d’une manière très juste.

Pour faire ce travail, j’ai été amenée à écrire des scènes très courtes, « ouvertes » et faciles à assimiler. Elles permettent néanmoins de choisir des enjeux très forts, selon les envies et l’imaginaire de chacun. (Apprendre à faire des choix personnels qui nous nourrissent sur scène est très important pour avoir vraiment envie de jouer la situation à fond.) Ce qu’on peut faire avec quelques répliques simples on peut faire dans une scène plus longue. Dans ce travail on peut se rendre compte aussi de l’importance du regard sur scène. Un échange de regard ou la fuite d’un regard peut dire beaucoup sur les rapports entre les personnages, et sur la situation établie. Rien ne doit être gratuit dans le jeu.

Avec des textes courts, on a la possibilité de refaire le travail plusieurs fois de suite. Echanger de partenaire facilement aussi. La situation devient plus importante que des mots. Plutôt que cracher des mots pour nous en débarrasser, nous attendons avec bonheur le moment juste ou ils peuvent s’envoler de leurs propres ailes. »

 Sheila Coren-Tissot